La voie romaine de Vannes à Angers par Blain


Envoyer un commentaire




Résumé

Cette voie reliait Vannes à Angers par Rieux et Blain. Après Blain, un embranchemement permettait de rejoindre Nantes mais l'itinéraire était un peu plus long que par la voie directe par la Roche-Bernard.

Au départ de Vannes, sa direction est orientée au nord-est. Au bout de 3km elle vire à l'est, puis au sud-est à partir de la Vraie-Croix. A partir de là son tracé est proche de celui de l'actuelle D775.

Dernière mise à jour avril 2016

La voie dans le département du Morbihan

Cette voie a été décrite par L. Marsille. Pour plus de détails consulter [1, p. 25-31].

A l'occasion de la construction d'une route entre Vannes et Redon en 2005, les archéologues de l'INRAP ont mis à jour la structure d'une grande voie romaine de 7 mètres de large [2]. La chaussée se composait d'une couche de cailloux de taille moyenne reposant sur une couche d'argile tassée. Le revêtement était formé d'une couche de pierre plates maintenues en place par un liant.

La voie dans le département de la Loire-Atlantique

Commune de Fégréac

La voie traversait la Vilaine sur un gué artificiel fait de gravier et de pierres plates [4, p. 147]. Un mansion avec un sanctuaire et des thermes est possible à proximité de la butte du Bellion [4, p. 145].

La voie est signalée dans le "Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne" [11, p. 274] :

La voie romaine qui, selon M. Bizeul, allait de Vannes à Blain, entrait en Fégréac au sortir de Rieux, et après avoir traversé la Vilaine, elle passait au pied de la butte Saint-Jacques, traversait le coteau, puis le village actuel des Pastis; la, et tout à l'entour, se retrouvent de nombreux vestiges romains, surtout en descendant à l'écluse des Bellions, et principalement au village de la Rochelle. La voie passe ensuite près de la Coquelinais, de la Guénais et de Ménigot: puis elle disparaît dans le chemin rompu qui gagne la grande route de Redon à la Roche-Bernard, près du pont de Flandre. De ce point la voie, se dirigeant vers le sud-est, passe au Dreneuc et coupe le chemin vicinal de Fégréac a Guémené: elle s'étend ensuite sur la lande qui est au sud-est de la commune, passe à la queue de l'étang du Boussay, et entre dans la commune de Plessé. ( Voir. ce mot.) — La butte Saint-Jacques, dont nous avons parlé ci-dessus, est un monticule qui s'élève à plus de 34 m. au-dessus des eaux de la Vilaine. Elle est composée d'une roche stéaschisteuse ; ce qui exclut l'idée qu'elle ait pu être un tumulus. Au pied de cette butte, et, comme nous l'avons dit, sur le bord de la voie romaine, est la petite chapelle de Saint-Jacques, qui est, dit-on, fort ancienne. Quelquefois, lorsque le vent souffle vers l'amont de la rivière, il pousse devant lui un rouleau d'écume que les paysans de ce pays appellent le chemin de Saint- Jacques. Le saint, disent-ils, remontant la Vilaine en marchant sur les eaux, voulut s'arrêter à Rieux , mais les Huguenots le refusèrent. Ingrate ville, s'écria-t-il, tu seras détruite.» Et, continuant son chemin, il alla fonder la ville de Redon. Ce fut pour apaiser le saint qu'on lui éleva la petite chapelle qui est sous son invocation.

Commune de Plessé

L. Maître rapporte qu'une aumônerie a été fondée au Rozet (aujourd'hui Rozay) en 1314 [9, p.77]. Il rapporte également l'existence d'un chemin connu sous le nom de "Chemin des Saulniers" et de chaussée de Rozet [9, p.77], ce qui confirme un passage probable de la voie romaine au Rozet. Voir aussi [12, p. 293] qui indique que l'aumônerie du Rozet a été fondée le 6 février 1314 par le duc Artur, le chapelain devant donner l'hospitalité et l'aumône.

Le village du Bas-Gué est indiqué comme étant sur le trajet de la voie romaine [4, p.145]. Le Bas Gué est situé à 700m de l'itinéraire que nous proposons. Une incertitude sur l'itinéraire subsiste à cet endroit.

Commune de Guenrouet

En arrivant près de Curun, la voie passait légèrement au nord de l'actuelle D164. Voir article Blain-Missillac.

Références
  1. L. Marsille. Les voies romaines du département du Morbihan. Bulletin de la Société Polymathique du Morbihan. 1929. p. 3-58. En ligne sur http://gallica.bnf.fr
  2. Découverte d'une voie romaine à Allaire (sur ina.fr)
  3. Pitre De Lisle. Dictionnaire archéologique de la Loire-Inférieure (époques celtique, gauloise et gallo-romaine). Impr. de Vincent Forest et Emile Grimaud, 1882. 313 pages
  4. Carte archéologique de la Gaule Loire-Atlantique 44. M. Provost. Edition Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Paris 1988. 178 pages.
  5. Carte archéologique de la Gaule Maine-et-Loire 49. M. Provost. Edition Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Paris 1988. 176 pages.
  6. Carte archéologique de la Gaule Morbihan 56. P. Galliou et alii. Maison des Sciences de l'Homme. Paris 2009. 445 pages
  7. M. Bizeul. Mémoire sur les voies romaines de la Bretagne, et en particulier de celles du Morbihan. Caen : A. Hardel, 1843.
  8. L. Maître. La station gallo-romaine de Rieux-Fégréac. Bulletin de la Société archéologique de Nantes et du département de la Loire Inférieure. BSANLI tome 26, 1887, 2e semestre, pp. 1-34. En ligne sur http://gallica.bnf.fr
  9. L. Maître. La Conquête de la Basse-Loire et réseau de voies romaines. Bulletin de la Société archéologique de Nantes et du département de la Loire Inférieure. BSANLI tome 49, 1908, pp. 69-98. En ligne sur http://gallica.bnf.fr
  10. G. Leroux. Une section de la voie antique Vannes-Angers. INRAP 2005. En ligne sur http://www.inrap.fr
  11. Jean Ogée. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne Nouvelle édition revue et augmenté par A. Martinville et P. Varin Tome I 1843 En ligne sur https://books.google.fr/books?id=KZIPAAAAQAAJ
  12. Jean Ogée. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne Nouvelle édition revue et augmenté par A. Martinville et P. Varin Tome II 1843 En ligne sur https://books.google.fr/books?id=HTHRAAAAMAAJ

Vos commentaires sont les bienvenus. Si vous avez des informations sur cette voie, merci de nous en faire part.

Cliquer ici pour envoyer un commentaire