La voie romaine de Nantes à Saint-Georges-de-Montaigu


Envoyer un commentaire




Résumé

La voie romaine de Nantes à Saint-Georges-de-Montaigu est une section de la voie de Nantes à Limoges (Rom). Nous reprenons ici des éléments publiés par J. Santrot et F. Tassaux [1, pp. 451-466].

Introduction

Au sud-est de Nantes, les voies romaines sont encore mal connues. La Table de Peutinger mentionne une voie reliant Portus-Nannetum (Nantes) à Lemunum (Poitiers) par Segora (vraisemblablement la Ségourie sur la commune du Fief-Sauvin). A Segora un embranchement est indiqué pour rejoindre Juliomagus (Angers). Entre Nantes et Poitiers il y a 160km à vol d'oiseau. Comme la table de Peutinger indique deux distances de 18 et 33 lieues (40-45km et 70-80km) entre Nantes et Poitiers, son interprétation est difficile.

Bien que la Table de Peutinger soit incomplète ou erronée, l'existence d'une voie reliant Nantes à Poitiers par l'est de la Sèvre Nantaise est bien assurée. Deux itinéraires sont possibles au départ de Nantes, l'un par Haute-Goulaine puis Mauléon, l'autre légèrement plus à l'est par Fief-Sauvin (Segora) et Mazières-en-Mauges. Après Voultegon, les deux itinéraires se rejoignent pour continuer vers Poitiers.

Passant à l'ouest de la Sèvre Nantaise, une autre voie romaine reliait Nantes à Limoges (Rom). C'est cette voie que nous décrivons ici. Un tracé a été proposé dès le XIXe siècle par Saint-Georges-de-Montaigu. Un embranchement est également probable vers Saintes par Saint-Jean-d'Angely.

Commune de Rezé

Le tracé de la voie romaine proposé par Bizeul [2], [3]. part de la rive droite de la Loire à Nantes, traverse les îles et franchit la Sèvre Nantaise pour arriver au Pont-Rousseau sur la commune de Rezé.

En 1990, une seconde voie dite de Mauperthuis a été mise en évidence (SRA PDLL, site 055 AH). Elle passe par le centre de Rezé.

Commune de Vieillevigne

La structure de la voie a pu être observé près de la Petite Salle (Devals 1989). Sa largeur était comprise entre 6m40 et 8m20. Un cailloutis compact recouvrait des gros blocs de grès et des moellons imbriqués.

Commune de Saint-Hilaire-de-Loulay

Les fossés de la voie ont été repérés sur 1 km à l’Épinassière (Pascal 1994). La largeur entre talus est d’environ 20m.

Commune de Boufféré

Les fossés de la voie ont été repérés sur 1km par photo aérienne à la Tuilerie (abbé P. Péridy, archéologie aérienne au presbytère de Montaigu). La largeur entre talus est d’environ 10m.

Au sud de l'actuelle D763, la voie semble se diviser. La branche ouest a été repérée par photo aérienne près de la Tirelière et près de la Patissière (Péridy). Les fossés de l'autre branche ont été repérés à 500m à l'est, près de la Lévinière sur la commune de Saint-Georges-de-Montaigu (SRA des Pays de la Loire).

Références


Vos commentaires sont les bienvenus. Si vous avez des informations sur cette voie, merci de nous en faire part.

Cliquer ici pour envoyer un commentaire