La voie romaine de Blain à Mauves-sur-Loire


Envoyer un commentaire




La voie romaine reliant Blain à l'Anjou

D'après L. Maître, Blain était reliée à l'Anjou par une voie connue sous le nom de "Chemin de la Duchesse" [1, Voir page 79]. Elle passait sur la commune de Héric près de la Grée et de Fiéraut, avant de se diriger vers les ponts de Nort, et de poursuivre dans la direction d'Ancenis.

L. Maître signale également une branche qui se détache vers le sud et rejoint Mauves-sur-Loire par la chapelle de Landebroc (commune de Nort-sur-Erdre), le Pont-Hus (commune du Petit-Mars), la Déchausserie (commune de Saint-Mars-du-Désert), la forêt de Saint-Mars-du-Désert, la Pierre et les Piliers (commune de Mauves-sur-Loire).

La branche de la voie romaine vers Mauves-sur-Loire

Aux Piliers, la voie a été repérée sur une photo aérienne par C. Guette-Lahitte.

Au nord de Mauves, L. Maître a pu se faire uen idée de la voie: "au village de la Barre, un cultivateur, M. Maisonneuve, se souvient très bien qu'il en traverse la chaussée sablonneuse quand il laboure ses terres; il a saisi si bien son passage dans un verger qu'il a pu se faire une opinion sur sa direction. D'après ses indications et celles de ses voisins, on peut croire que cette voie pavée coupait le grand chemin de Nantes à Ancenis vers la Barre, qu'elle aboutissait sur les coteaux entre Vieille-Cour et Saint-Clément, et qu'au nord, elle passait sur l'emplacement du moulin de la Maison-Blanche. A la Barre aboutissait aussi la voie qui venait du port de Mauves; elle porte encore aujourd'hui le nom de Chemin-Pavé, et garde en certains passages, une physionomie tout à fait archaïque".

Plus au nord, il obtient d'autres témoignages: "à la Ménortière, j'ai été assez heureux pour rencontrer un vieillard de quatre-vingt-cinq ans, dont la mémoire n'a pas faibli. Après un moment de réflexion, il répondit à ma curiosité en me disant qu'en gardant les moutons dans les immenses landes de Saint-Mars-du-Désert, dans son enfance, il avait bien des fois remarqué que l'herbe jaunissait et dépérissait en certains endroits, et les anciens lui expliquaient le fait en lui disant que la stérilité était causée par l'existence d'un empierrement. Je me rendis de suite au village des Piliers, nom qui rappelle l'existence de fourches patibulaires, nommées aussi les Justices, et là, les fermiers parfaitement au courant de ce que je cherchais, me montrèrent les traces évidentes de la voie romaine qui passait en diagonale à travers leur village et coupait la route actuelle de Saint-Mars-du-Désert, un peu au dessus de leurs maisons. Dans les cours et dans les fossés, on voit encore les grandes pierres qu'ils ont retirées, parce qu'il était impossible de labourer, et, dans les champs où elle passait, la voie a laissé un sillon de cailloutage très reconnaissable. Un peu plus loin, au village de la Goulière, le passage de la voie est non moins visible, ainsi que dans les prés de la Déchausserie.
Leur opinion était tout faite sur la direction de cette voie ensevelie pourtant sous terre dans la plus grande partie de sa longueur ... Il me répondirent sans hésiter qu'elle partait de la ville de Saint-Clément, de Mauves, et qu'elle allait au passage du Pont-Hus, en Petit-Mars. J'avoue que je fus stupéfait de rencontrer tant de science d'observation"
.

 

Y. Autret, d'après des indications de C. Guette-Lahitte
Juillet 2014


Vos commentaires sont les bienvenus. Si vous avez des informations sur cette voie, merci de nous en faire part.

Cliquer ici pour envoyer un commentaire